Comment trouver vos buts de vie avec la Gestalt ? 

Table des matières

La Gestalt-thérapie vous guide vers vos buts de vie

Que désirez-vous dans votre vie ? Quels sont vos véritables buts de vie ? Comment trouver la motivation pour les atteindre ? Autant de questions que je vous invite à vous poser et que nous allons explorer dans ce nouvel article. 

Mais juste avant, laissez-moi vous partager cette réflexion. Ce qui se passe dans le monde a un impact réel sur votre énergie et votre motivation… mais aussi sur vos croyances sur vous-même et les autres. Comment voyez-vous le monde, votre environnement quotidien ? Est-ce un endroit sûr dans lequel vous êtes en sécurité ? Est-ce un endroit dangereux qui vous fait peur

En fait, quand c’est difficile d’évoluer dans votre environnement, dans le monde extérieur, vous allez avoir tendance à vous renfermer sur vous-même, et à trouver une sorte de refuge pour vous protéger. Et sans vous en rendre compte, vous vous coupez des autres. Sur le long terme, cette façon de voir le monde vous amène à renoncer à vos désirs. 

Vous êtes-vous déjà demandé(e) comment votre vie pourrait être différente, plus riche, plus alignée avec qui vous êtes vraiment ? 

A l’école humaniste de Gestalt, nous enseignons ceci : 

Vous pouvez choisir comment vous voulez vivre chaque moment qui se passe dans votre vie. Vous pouvez donc créer une vie qui reflète véritablement votre quête de sens et vos buts de vie. 

Si vous êtes élève de notre école, alors vous savez que vous pouvez toujours être dans votre “zone d’influence première”, cet espace où vous êtes aux commandes de votre vie. 

Voici une question que vous pouvez vous poser maintenant : 

“Est-ce que j’ai envie de reprendre les commandes de ma barque et de donner plus de sens à ma vie sur Terre ? “ 

Avez-vous souvent l’impression que le temps s’écoule trop vite, que vous passez votre temps à gérer vos problèmes ? Et bien, si je vous disais que vous pouvez faire autrement ? 

J’ai aidé un bon nombre de personnes en thérapie à trouver leurs buts de vie et plus de sens dans leur actions. J’ai envie de vous partager dans cet article comment ils y sont arrivés.  Je vous explique tout dans les lignes qui suivent. 

1. Le temps, cet allié pour trouver vos buts de vie.

Nous avons tous 1440 minutes de vie par jour. Au-delà de notre âge, de nos différences, de nos moyens, ce nombre de minutes est le même pour chacun. 

Je vous invite donc à vous poser la question : comment utilisez-vous ces 1440 minutes ? Avez-vous l’impression de les utiliser comme vous le souhaitez ? Ou au contraire, qu’elles sont souvent gaspillées ? Quand vous vous couchez, avez-vous le sentiment d’avoir profité pleinement de votre journée ? d’avoir fait des actions gratifiantes, riches et intéressantes pour vous ? 

Je vous encourage dans un premier temps à vous poser vraiment la question. 

On pourrait se dire que ceux qui réussissent et qui sont épanouis, utilisent ces minutes d’une façon différente. 

En fait, même si vous avez eu des années difficiles et que votre contexte n’est pas facile, ce qui est primordial, c’est de prendre conscience de la richesse que vous avez d’être en vie et de recommencer à désirer votre vie. 

Et si une de vos premières intentions serait de re-désirer votre vie, d’amener du désir dans votre vie, d’aimer votre vie, de vous coucher le soir en étant heureux(se) de votre journée? 

Le but est de ressentir régulièrement que votre journée a été chouette 💛

Entre nous, ce n’est plus une option aujourd’hui : plus l’environnement est compliqué, plus cela devient vital de prendre soin de vous sinon vous risquez de vous enfermer, de prendre des mauvaises habitudes sans forcément vous en rendre compte. 

Le fait de vous mettre dans cette intention là de re-désirer votre vie va changer votre énergie, votre self et vous rapprocher de qui vous êtes. Du coup, cela va changer votre relation aux autres et votre perception de la vie et vous mettre dans le bon. 

La maîtrise du temps, c’est une chose absolument indispensable dans la vie : savoir quoi faire avec votre passé, vivre dans le présent et savoir gérer votre futur. Le but est de vraiment vous dire : “à partir de maintenant, je me sers positivement du passé, et je suis capable de créer du bon dans ma vie et de l’augmenter.”

Si vous êtes capable de marcher 5 minutes, et bien dites vous que c’est génial. Célébrez-le et puis demain, marchez 6 minutes. Ne commencez pas par vouloir faire un marathon tout de suite. 

Si vous avez du mal à trouver vos buts de vie, libérez-vous du temps pour travailler dessus parce que c’est très important d’en avoir.  Notre école et notre formation peuvent vous aider.

2. Libérez-vous du temps pour libérer votre énergie

Le meilleur exemple qui me vient à l’esprit ce sont les résolutions de début d’année. Combien de personnes se disent “aller, cette année, je me mets au sport”. Puis cette résolution s’essouffle comme un château de cartes dès le mois de février. 

Bien souvent, cela ne fonctionne pas parce que vous rajoutez une tâche qui prend du temps à votre emploi du temps qui est bien chargé. Au bout d’un moment, vous vous apercevez que vous n’avez pas le temps de tout faire, vous ne trouvez plus la motivation et que ça ne marche pas parce que ça vous rajoute une tâche à faire. 

Pour cela, j’ai deux mots clés qui sont plein de sens : ajouter, enlever. 

C’est impressionnant comme la société nous abonde de toutes les choses formidables qu’on devrait faire, comme s’il fallait toujours en rajouter. 

C’est très bien d’ajouter, mais pour ajouter, il faut aussi savoir enlever. Si vous voulez faire du sport, libérez de la place et enlever une tâche qui vous prend autant de temps que de faire du sport. Libérez de la place et de l’énergie pour faire du sport, sinon, vous n’arriverez pas à ancrer cette nouvelle activité dans votre quotidien. Il s’agit d’une question d’équilibre. 

On le travaille beaucoup aussi en formation : comment enlever des tâches qui ne sont pas indispensables, et ajouter du bon?  Si vous voulez changer votre vie, il faut être dans cette idée d’équilibre. C’est quoi qui est juste en premier? Est-ce que c’est ajouter? Est-ce que c’est enlever? C’est à vous de sentir ce qui est bon pour vous, il faut que ça fasse du sens pour vous. 

3. Changez vos actions pour accomplir vos buts de vie

Je vais vous donner une très bonne clé que j’utilise tout le temps dans ma vie. Quand je me heurte à quelque chose, et bien je me dis qu’en fait, les mêmes actions donnent les mêmes résultats. S’il y a des résultats qui ne sont pas satisfaisants dans votre vie, il faut sortir de la pensée que ça va s’arranger par magie, ou que la vie va décider à votre place. 

Si vous voulez donner plus de sens à votre vie, vous devez changer ce qui n’a pas marché et essayer différemment. Il faut d’ailleurs vraiment le ressentir pour l’attirer à vous. Ça doit se passer dans votre cœur, dans votre âme et dans votre corps. 

Nous sommes des êtres en évolution. Si vous célébrez ce que vous avez vécu, cela va attirer à vous de nouvelles perspectives d’évolution. Vous y verrez plus clair pour trouver vos buts de vie, savoir ce qui est vraiment important pour vous et mieux gérer votre temps. 

La nature évolue toujours, il suffit de regarder les arbres… On évolue mais on a tendance à rester dans notre zone de confort, à rester avec nos habitudes, à faire la même chose. 

Dans l’école, on apprend à nos élèves à se concentrer sur ce qui est important pour eux pour que leur vie change comme ils le veulent. 

D’ailleurs, je vais vous citer l’exemple de Guylaine, une de nos élèves. Guylaine a 86 ans quand arrive une fin d’année un peu particulière pour elle. Elle sent qu’elle ne va pas bien et qu’elle a besoin de donner plus de sens à sa vie. En parcourant internet, elle tombe sur une publicité de notre école qui va être pour elle une vraie révélation. Après avoir discuté avec nos conseillers pédagogiques et avoir fait un stage Nouveau-Départ, Guylaine s’inscrit dans notre formation et elle devient Gestalt thérapeute à 86 ans. Aujourd’hui, elle a réussi sa reconversion et reçoit ses clients dans son propre cabinet et elle intervient très régulièrement dans nos résidentiels en tant qu’assistante

Vous pouvez regarder son témoignage en cliquant ici. 

Belle inspiration n’est-ce pas ?

4. Endossez la responsabilité de vos choix pour réaliser vos buts de vie

Je vous invite aussi à enlever les “c’est à cause de”. Les “à cause de”, c’est ce qui vous emmène dans un mur. Par exemple : “cette année je n’ai pas pu faire ça à cause de mes enfants, je n’ai pas pu faire ça à cause de l’inflation, je n’ai pas pu faire ça à cause de ma santé”. C’est une sorte de raccourci qui vient souvent, on le sait très bien d’ailleurs quand on est dans cette énergie-là, ça nous enlève de notre responsabilité. 

La Gestalt c’est prendre la responsabilité de sa vie, de ce qu’on ressent, de ses émotions, c’est tout un travail, et ça ne s’apprend pas en 5 minutes. Mais s’il y a vraiment une pensée qu’il faut enlever, c’est ce que vous pouvez vous raconter avec les “à cause de”, parce que tout simplement, ça vous empêche d’être vous-même. 

La vraie question à vous poser quand vous sentez que vous êtes dans les “à cause de”, c’est “comment je peux décider, m’autoriser et m’organiser autrement ?

Il y a un gros changement de paradigme qu’on fait dans notre formation, c’est d’arrêter de croire que c’est “à cause de”, qu’on est malheureux(se). On a plein d’outils pour aider nos élèves à faire un recadrage cognitif par rapport à ça. 

En fait, si vous réalisez que vous vous cachez un peu derrière ces « à cause de », vous avez beaucoup de possibilités qui s’offrent à vous. On le voit dès la première année : où est-ce que je suis dans ma zone d’influence, où est-ce que je peux agir dans ma vie ? 

En Gestalt, on apprend à être là où on peut vraiment agir.

Et vous, que voulez-vous faire ? Changer de travail ? Une reconversion professionnelle? Déménager ?  Perdre du poids ? Être en meilleure santé ? 

5. Remplacez la peur de l'avenir par la confiance en demain pour atteindre vos buts de vie

La peur est une émotion qui n’est pas naturelle. Si vous avez peur de l’avenir, vous allez y penser très souvent et vous allez rester dans cette peur. Vous aurez des difficultés à y voir clair et à mettre en place vos buts de vie. Sans même vous en rendre compte, vous allez faire des actions qui vont nourrir cette peur. 

Pensez-y…Combien de minutes avez-vous passé dans la journée à avoir peur de l’avenir, à un demain qui n’est pas là ? 

La Gestalt thérapie va vous aider à être dans le moment présent. De toute façon, demain est à créer, demain n’existe pas encore. C’est vous qui créez votre vie. Je vous encourage à prendre vos responsabilités pour réaliser comment vous utilisez les minutes de votre vie. 

Vous créez votre vie aussi avec les paroles que vous vous répétez. C’est vous qui parlez, et c’est vous qui faites vos propres choix. Tous les jours vous faites des choix. Vous plantez des graines chaque jour dans le présent. On touche ici à une grande partie de la Gestalt et il faut du temps pour le comprendre et l’intégrer. 

C’est réaliste d’avoir confiance en demain parce que vous pouvez vous donner des buts et créer la vie que vous voulez. Et s’il y a des choses sur lesquelles vous n’avez pas de contrôle, et il y en a évidemment, dites-vous que vous avez toujours la possibilité de choisir vos émotions et vos réactions. Vous avez toujours cet espace de choix. 

Donc prenez conscience de combien de minutes vous avez passé dans la journée à avoir peur de demain ? Si c’est vraiment quelque chose que vous faites souvent, arrêtez de le nourrir et remettez-vous dans l’instant présent et dans des pensées positives. C’est fondamental, c’est un travail, on a tous besoin d’apprendre à le faire.

6. Quel est le ”grand thème” que je veux donner à ma vie cette année ?

Bien sûr, les autres ont une place dans votre vie, mais est-ce aux autres de vous dire ce que vous devez faire ou ce qui est bien vous ? 

Ce n’est pas non plus à la vie d’écrire tout pour vous. Ne laissez plus votre barque dériver. Commencez un travail sur vous, nous pouvons vous aider à trouver vos buts de vie. 

Vous savez, je vois tellement de personnes qui laissent leur barque dériver… ils n’ont plus de désir et ils laissent les autres décider pour eux. Si vous ne tenez pas votre gouvernail, votre barque va se perdre dans la mer. Vous pouvez avoir l’impression de faire du surplace, de ne pas avancer. Si vous ne tenez pas votre gouvernail, si vous ne mettez pas les voiles pour utiliser la force du vent, donnez vous au moins une direction. Réussir, c’est choisir ce que l’on veut vivre, on a besoin de faire des choix dans la vie. Les gens qui réussissent font des choix

Qu’est-ce que ça veut dire choisir ? Ça veut dire que vous n’allez pas pouvoir vous occuper de tout.

C’est important de choisir un grand thème. 

Vous voulez rencontrer de nouvelles personnes, soigner vos relations, prendre soin de vos proches? Alors votre thème de l’année va être “relations”. Et du coup, si vous choisissez ce thème, vous allez devoir faire des choix pour mettre vos relations en priorité dans votre vie. 

Est-ce que cette année vous voulez réussir dans votre métier? Ou changer de carrière ? Vous envisagez une reconversion ? Nous vivons dans une époque où c’est plus simple de changer de métier. On a plus de place pour faire un métier qui a du sens. Il y a beaucoup de ressources que vous pouvez utiliser. Par exemple, vous pouvez vous reconvertir en Gestalt thérapeute et par la même occasion, faire un profond travail sur vous. Nos formations se passent les week-ends et vous permettront de quitter votre travail quand vous le souhaitez. 

Choisir le grand thème de votre année, c’est complètement indispensable. 

Un thème suffit. Concentrez vous déjà sur celui-là. Ce thème doit avoir du sens pour vous par rapport à ce que vous avez vécu, à vos difficultés. Vous allez vous focaliser là où vous avez envie de mettre du soleil dans votre vie. Il faut que ça fasse sens pour vous par rapport à là ou vous en êtes dans votre vie. 

Quand vous avez choisi votre thème, choisissez ensuite un grand but de vie en rapport avec ce thème. Je vous donne un exemple : vous avez choisi le thème de la réussite. Vous vous êtes formé(e) pour ouvrir votre cabinet et vous avez envie de réussir. Alors votre grand but de vie va être de trouver des clients idéaux. Comparez ce grand but de vie à la lumière d’un phare. La lumière du phare va vous orienter, même en cas de mer agitée. Vous savez ou vous devez aller. 

Bien sûr, dans la vie vous allez rencontrer des difficultés et vous allez vivre des expériences qui ne sont pas agréables et que vous n’avez pas choisies. Mais ce que je constate, c’est que quand ça arrive, beaucoup de personnes restent dans le gris et vont être focalisées sur les problèmes qui arrivent. Le meilleur conseil que je puisse vous donner, c’est de ne pas vous laisser distraire, restez focus. Ne passez pas tout votre temps à régler vos problèmes. 

Vous allez vous en occuper bien évidemment, mais revenez le plus rapidement possible à votre but de vie principal. D’avoir ce grand but de vie va vous faire relativiser les expériences difficiles qui vous arrivent. C’est normal que dans votre vie d’avoir des difficultés, des problèmes, mais gardez à l’esprit de rester sur votre chemin et de les faire diminuer. Parfois vous allez être un peu dans le gris, c’est facile de se faire piéger et d’y rester. 

7. Agissez en cohérence avec les phases de votre vie

Selon les saisons et les périodes de l’année, nous avons tous des phases particulières.

Je m’explique : il y a des moments où vous allez être plutôt dans un mode hiver. Vous avez plus envie de rester chez vous, de revenir à vous, de vous reposer, vous allez lire, regarder un peu plus Netflix. Dans cette phase là, gardez à l’esprit vos buts de vie. Demandez vous comment vous pouvez quand même avancer en ayant un peu moins d’énergie. Certes vous serez moins dans l’action. Du coup, faites plutôt des petites actions qui sont en lien avec cette phase de votre vie ou les émotions sont particulières.

Ne vous violentez pas à faire des actions qui ne correspondent pas à la saison, ce n’est juste pas le bon moment pour vous. C’est une phase, une période dans l’année. Ça peut durer quelques semaines, ou tout l’hiver. 

Puis vient le moment où vous allez être dans votre phase printemps, dans le renouveau et vous serez plus enclin à vous mettre en énergie pour commencer de nouvelles actions. Vous savez, c’est très important de vous respecter et de respecter vos émotions. C’est dans cette période de renouveau que vous allez faire de nouvelles actions. Vous allez vous féliciter, vous focaliser sur vos buts de vie. Vous aurez moins envie de rester chez vous, vous serez plus productif(ve)

Priorisez vos actions en phase avec vos émotions et avec votre état intérieur.

Puis quand vous serez dans votre phase d’été, vous aurez probablement envie de plus de relationnel. Vous aurez envie d’être avec les autres, de faire de nouvelles rencontres, d’aller au contact. Vous n’allez pas rester chez vous à ce moment-là et vous couper des autres. 

Donnez une forme à la période que vous traversez et soyez en lien avec elle et avec vos émotions, pas en lutte parce que ça ne marche pas. Mais par contre, demandez-vous quand même comment vous pouvez avancer pour vous rapprocher de vos buts.

Faites des plus petites actions en lien avec vos buts, mais faites-les quand même. Ne demandez pas l’impossible, mais bougez-vous dans quelque chose qui est possible pour vous. Soyez en phase avec votre état intérieur. Trouvez une forme qui fasse sens pour vous. Rappelez-vous qu’il y a des gens qui ont des handicaps qui font des choses incroyables. 

8. Offrez-vous la récolte de ce que vous avez semé

C’est très important cette idée de récolte

J’ai envie de vous partager que maintenant, je vis à la campagne. Je suis entouré de vignes. Les vignerons viennent récolter le raisin en Septembre. Ils n’attendent pas que le raisin se ramasse tout seul, cela n’aurait aucun sens et ils se donnent beaucoup de mal pour le récolter. 

Pour chacun d’entre nous, c’est pareil : on se donne beaucoup de mal chaque année, et très souvent, je constate que la plupart des gens ne récoltent pas ce qu’ils ont semé. C’est un cadeau que l’on peut se faire à soi-même, apprécier les victoires que vous avez eues, les bons moments, tout le positif qui vous est arrivé dans votre vie ces derniers mois. Prenez un moment pour le savourer, pour être fier(e) de vous. 

Qu’avez-vous eu comme victoires ? 

Parfois il ne faut pas chercher trop loin. Par exemple, j’ai passé une très belle fin d’année, un bon printemps, un bel été….j’ai adoré faire à manger à ma famille, à mes amis… Le fait d’y penser et de le poser, ça va engager quelque chose en vous. 

Quels sont les pas en avant que vous avez fait ? Qu’avez-vous fait comme actions dont vous êtes fier(e) ? De toute façon, une action est toujours bonne parce que même si elle ne marche pas complètement, elle vous fait avancer. 

Qu’est-ce que vous avez appris? Qu’est-ce que vous avez fait comme réalisation simple, que vous avez envie de vous remémorer ?  

En Gestalt, on dit qu’on apprend en allant au contact avec les autres plutôt qu’attendre que les choses se passent ou arrivent par magie. 

La Gestalt vous aide à être plus dans le moment présent et moins dans le passé. 

9. Lâchez prise pour avancer dans vos buts de vie

Du coup, je vous invite à lâcher une ou deux émotions négatives que vous ressentez régulièrement. Peut-être qu’elles sont liées à un événement difficile que vous avez vécu. Il y a donc l’événement, mais il y a surtout l’émotion que vous avez vécue. 

Ca c’est très important parce que les événements se sont passés, sont finis. En revanche, vos émotions vous appartiennent, elles viennent de vous. Vous pouvez décider de les changer. En Gestalt, on va dire que ça vient de notre self, de notre ça, de notre corps ça.  Les émotions négatives, je les accepte, je les ai vécues, mais j’ai envie de les lâcher. Je n’ai plus envie de les emmener dans ma vie, je les accepte parce que ça fait partie de ma vie. 

Dans l’école, nous travaillons beaucoup sur cette notion d’acceptation. C’est très important de se dire : je lâche ces émotions, je profite, je me libère, je les relâche, je ne les garde pas, elles ont été là, elles ont eu du sens, mais aujourd’hui, je choisis de les laisser et de me libérer. 

Peut-être que du coup, il y a quelque chose qui va émerger après avoir fait ce travail de lâcher prise. On ne va pas nier le négatif, mais on va apprendre à en faire quelque chose pour réussir à s’en distancier. 

C’est tout un travail qu’on fait dès la première année

Alors, j’ai une question pour vous, qu’est-ce que vous allez faire pour célébrer votre récolte ? pour célébrer votre vie, et pour célébrer les bonnes choses que vous avez eues dans votre vie ? 

Dans la formation, nous apprenons à nos élèves à se servir positivement du passé. Vous savez, la gestion du passé, du futur, c’est toute une histoire…Les thérapeutes que nous formons aident les personnes à être plus dans le moment présent, à être en paix avec leur passé, et à mieux gérer le futur. 

Beau programme n’est-ce pas ? 

La Gestalt : une boussole pour vos buts de vie

La vie est précieuse. Ne laissez pas les difficultés et les messages négatifs du monde extérieur vous éloigner de votre être intérieur. La peur est une émotion qu’on nourrit avec des pensées négatives. En restant dans la peur, elle ne va faire que d’augmenter. 

Dans notre école, on vous apprend à ne pas rester trop longtemps dans la peur, et à revenir dans la confiance et à travailler sur vous. C’est un exercice à faire tous les jours qui va vous aider à sortir du brouillard et à donner plus de sens à votre vie. 

“Si j’avais un peu plus confiance dans demain, ça serait quand même chouette, ça changerait beaucoup de choses.”

Comprendre vos buts de vie et les réaliser est un cheminement profondément personnel qui touche à l’essence même de qui vous êtes.

La Gestalt-thérapie peut éclairer votre parcours et vous offrir des outils pour mieux vous connaître, vous accepter et trouver vos buts de vie en cohérence avec vos valeurs profondes.

On apprend à des personnes comme vous à devenir Gestalt thérapeutes et à aider les gens. On leur apprend déjà à se changer eux-mêmes, parce que pour devenir thérapeute il faut avoir expérimenté la méthode sur soi et voir que ça marche pour ensuite aider les gens à avoir des résultats différents. 

Si mon article a résonné en vous, si vous sentez dans votre cœur un appel pour donner plus de sens à votre vie et réaliser vos buts de vie, notre école est là pour vous accompagner.

Nos conseillers pédagogiques, forts de leur expérience en Gestalt thérapie, sont prêts à vous écouter et à vous guider dans votre chemin. Un simple appel peut être le début d’une transformation profonde, le premier pas vers la vie que vous désirez profondément.

Vous pouvez les contacter en cliquant sur le bouton orange ci-dessous. Cet appel est sans doute le premier pas vers vos objectifs et votre changement de vie.

Alors pourquoi pas vous ?

Que pensez-vous de mon article ?

Dites moi tout dans les commentaires, je lis chacun de vos messages.

7 Responses

  1. Bonjour Arnaud,
    Un grand merci pour cet article qui vient à point pour moi. J’ai beaucoup avancé grâce à la Gestalt, j’ai trouvé le chemin vers moi-même, vers ma vie, vers la confiance, vers le magnifique engagement de Gestalt praticienne, grâce aux enseignements de l’école. Gratitude. Cette semaine, je suis en vacances, c’est un beau moment et en même temps, je me rends compte que j’ai du mal à m’accorder entièrement cette pause, l’enfant intérieur en moi semble avoir peur de ce moment que je m’accorde. Cet article me permet de me remettre dans l’énergie de l’acceptation, d’accepter que cette pause est nécessaire dans ma vie et que je peux en même temps, faire confiance en l’avenir. Merci

    1. Bonjour Arnaud, en vous lisant j’ai ressenti de la plénitude, de l’apaisement. Je vois aussi que clarifier, mettre de la conscience sur ce dont j’ai besoin est en chemin.
      « Mon » brouillard se dissipe peu a peu mais sûrement. La mise en mot de mes valeurs pendant les derniers weekends m’ont permis cela. Vous dites que c’est à partir de soi que l’on est acteur de sa vie, c’est tellement vrai et tellement fort pour reprendre sa vie en main. Cet article est vraiment mobilisant pour moi. Merci Arnaud.

  2. Merci Arnaud ! J’ai pu prendre conscience des « à cause de », j’avais un côté victime dans différents domaines de ma vie avant de rentrer dans l’Ecole. J’ai développé mon côté créateur, mes relations se sont toutes améliorées. Je suis en 4ème année sur l’abondance et ai 6 clients de Gestalt thérapie dans mon cabinet, quel bonheur de les accompagner. Je suis toujours en train de cheminer et à la fois de savourer la récolte du chemin déjà parcouru 🙂 très touchant le témoignage de la doyenne de l’Ecole !

  3. Tres inspirant..captivant…le texte est claire…vous avez vraiment les mots juste…Vos exemples nous permettent de nous identifié tt suite.. sa nous parle…nous touchent…sa donne vraiment envie de tout lacher pour ce consacrer de corps et ames a cette therapie qui a l’air vraiment transformatrice…autant pour nous que pour nos futures patients…

  4. Excellent article. Vos mots m’ont permis de mettre de la conscience sur ce qui se passe en interne chez moi. J’ai plus confiance en mon avenir.

  5. Monsieur Sebal, bonjour,
    J’ai beaucoup apprécié votre article après relecture je pense avoir trouvé mon thème et les actions qui en découleront pour mon année grâce à vous. Je compte également m’inscrire au stage nouveau départ afin d’affiner ma quête de sens et mes futurs objectifs de vie. Je vous remercie pour l’opportunité que vous m’offrez aujourd’hui : celle de m’épanouir pleinement. Le chemin va être long mais pas impossible et j’espère de tout cœur que cela me permettra de trouver ma voie. Très bonne journée.
    Bien Cordialement,
    Fannette

  6. Hâte de commencer la deuxième année ! Article très précieux qui encourage une période de ma vie un peu pessimiste. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres Articles