Ne voyez pas vos actions comme des gouttes d’eau dans l’océan.

Il n’est pas toujours évident de déceler le positif au quotidien

Les journaux ne relatent souvent que des faits de violence, de guerre, d’intimidation et les belles actions n’occupent qu’une partie minime de ces sources de diffusion informative.

Les gens font grise mine dans la rue car ils ont tendance à ne se concentrer que sur « ce qui ne va pas » plutôt que sur « ce qui va mieux ».

Et pourtant… Nous ne nous rendons pas compte à quel point « le bon » est présent dans notre vie et cette déprime permanente trouble notre perception de la réalité et nous empêche d’être heureux.

Il y a pourtant de réels actes qui mériteraient d’avoir notre attention, ceux qui favorisent le bonheur, comme celui d’être bienveillant.

Pourquoi être bienveillant est important
Faire ce que nous trouvons bien, apporter son aide ou notre regard à l’autre, n’est pas seulement un acte de générosité qui fonctionne dans un sens.

La satisfaction qu’il est possible de retirer d’une belle action, celle qui va aider une personne en difficulté, est très réelle. L’individu aidé trouvera un réconfort et celui qui l’aide, ressent une gratification personnelle, une satisfaction d’avoir été utile au bien-être de quelqu’un, d’avoir été juste.

Je ne suis pas non plus en train de dire qu’il faut aider les autres parce que cela nous fait du bien, en Gestalt, dans notre approche, nous parlons de l’interdépendance des relations, nous parlons de la notion que tout dans la vie est un échange entre nous et notre environnement.

Plus je pratique la bienveillance plus j’ai une bonne image de moi, ce qui me rends naturellement plus dans l’empathie.
d’unEn effet, beaucoup de formes d’agressivité viennent d’un manque d’estime de soi ou d’une mauvaise image de soi.

Des idées concrètes à essayez ou re-découvrir

  • Mesurez vos mots. Que vous critiquiez quelqu’un devant cette personne ou bien dans son dos, à vous-même ou en discutant avec une tierce personne, ce n’est pas toujours approprié. Quel est le but réel si ce n’est nourrir notre égo, ou nous rassurer sur notre propre valeur.
  • Concentrez-vous sur les qualités des personnes de votre vie, plus que sur ce que vous estimez être leurs défauts.
  • Quand vous avez quelque chose à dire a une personne, dites le avec bienveillance, nous avons un stage sur « la communication consciente » pour apprendre à faire cela.
  • Aidez dans la mesure de vos moyens. ne dites pas systématiquement non par habitude. Distribuer quelques pièces, un café chaud, une collation autant que possible, c’est déjà très bien, et quand cela n’est plus possible, un sourire, un mot gentil, un bonjour, proposer de temps en temps son aide, cela peut faire toute la différence.
  • Remerciez, soyez poli, galant, respectueux, prenez des nouvelles, excusez-vous lorsque vous êtes en tort, appelez vos proches.

Ne voyez pas vos actions comme des gouttes d’eaux dans l’océan !

C’est certainement le point le plus important de cette lettre, nous avons tous tendance à penser que c’est peu, que cela ne sert à rien. Je pense que c’est une erreur.
Une goutte d’un médicament peux nous sauver la vie et ce n’est qu’une goutte.

Ce n’est pas compliqué d’être bienveillant au quotidien et plus vous pratiquez, plus vous voyez le bien que cela engendre et plus vous serez heureux!

Arnaud SEBAL

Cliquez ici pour laisser vos commentaires ci-dessous

Laissez un Commentaire :